Ces derniers temps, je paye durement le fait de m’être éloignée de ma famille. Mon père a des soucis cardiaques et le compagnon à 4 pattes de la famille est en train de vivre ses derniers jours, autant vous dire que je suis un peu mélancolique… je me sens un peu mise à l’écart à cause de l’éloignement même si j’ai bien conscience que ce n’est qu’une impression.

Cette situation me conforte dans mon choix de rentrer à la fin de l’année, pour moi mais aussi pour eux. La famille compte beaucoup et, à mon sens, elle ne se vit pleinement qu’à proximité.

Ce qui me plaît dans la famille c’est cette indulgence extraordinaire qui existe. Gamine, j’étais la pire et j’en ai fait baver à mes parents cependant, aujourd’hui, il n’existe aucune rancune à mon égard. C’est comme si tout avait été gommé ou c’était transformé en amour encore plus fort.

J’ai peut-être une famille idéale mais je sais que ce sont bien les seules personnes qui ne me regarderont jamais de haut, ne me jugeront pas et seront toujours là pour m’écouter. Pourtant, ce ne sont pas forcément les personnes avec qui on a le plus de points communs, notamment les frères et sœurs, mais peu importe, il y a un vécu commun, des souvenirs partagés et bien sur des liens qui nous rendent irrésistiblement plus proches.

cat-727261_960_720.jpg

Évidemment dans cette famille je compte au même rang les petites personnes non humaines à 4 pattes. Savoir que la Minette de la famille va nous quitter me fend le cœur.

On oublie trop souvent que ces petits compagnons ont aussi leur propre famille. Ce que je vais vous dire va sûrement sembler bête à beaucoup, mais nous visitons très souvent la mère de mon chat qui se trouve à deux heures de routes de où nous vivons!

La famille est un concept universel qui existe chez tous et il a parfois énormément de sens chez les animaux non humains comme les manchots qui font des kilomètres pour trouver de la nourriture pour le petit pendant que le partenaire couve l’œuf. Les lionnes, les femelles orang-outan, l’ours ou même la vache n’ont d’yeux que pour leurs petits quand ils naissent,  sous la protection du père qui veille.

A travers la famille on créait ses bases et ses références pour bien grandir et même si elles changent dans le futur, il reste une reconnaissance éternelle. J’ai pour la mienne un amour sans faille et je sais que nous avons encore tellement de moments heureux à vivre ensemble…

Je reviens bientôt!

 

Publicités

6 réponses sur « I miss my family… »

  1. Une petite visite sur ton blog et je vois quoi ? Un petit billet tout mélancolique. L’année dernière j’ai vécu ça, j’étais au Québec pendant que ma grand mère se faisait opérer du coeur et je connais l’impression de se sentir loin. Je pense que si tu ressent ce petit éloignement, c’est peut être parce que tes proches veulent avant tout te préserver. Ils savent que tu es loin et que c’est plus dur d’encaisser les mauvaises nouvelles, donc ils en disent le moins possible pour que tu ne te fasses pas trop de soucis !

    A très vite 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s