Cela fait quelques jours que je vois fleurir de nouveaux articles sur l’expatriation. J’ai décidé de vous raconter mon parcours de Femme d’expat. Aujourd’hui je suis épanouie au Togo mais cela n’a pas toujours été le cas. Je suis fière de pouvoir dire que tout ça est derrière moi et que mon couple a été le plus fort.

Les premiers pas de Femme d’expat sont compliqués pour celle qui n’y est pas préparée et sûrement même aussi pour celle qui l’est . Les moments de solitude tranquille sous son plaid dans son confortable T2 en plein centre ville Marseillais sont désormais bien loin. C’est désormais dans une maison avec jardin et avec tout le personnel attaché qu’il faut composer : gardien, femme de ménage et jardiniers. C’est rude de commencer une aventure sans savoir où se mettre dans le décor.

La Femme d’expat amoureuse, un peu perplexe quant à son nouvel environnement décuple d’énergie pour se trouver un nouveau travail, persuadée que son CV intéressera du monde dans la place car plus brillant que celui des locaux. Mais les obstacles ne tardent pas à se dresser sur son chemin de rêveuse : elle est blanche, elle reste un temps limité, et demande un salaire trop élevé. Elle passe quelques entretiens qui n’aboutissent pas à cause de ces difficultés. Son moral accuse, accuse doucement et elle commence à décliner lentement. Il faut prendre en compte qu’avant ça la femme d’expat était au top, tout lui réussissait, l’échec ? Elle ne le connaissait pas.

Pendant ce temps, le conjoint expatrié prend ses marques dans son travail. Il rentre le soir après une journée riche professionnellement et socialement et se hâte pour tout raconter à sa bien aimée. Lui qui sortait du chômage revivra. Il est de plus en plus resplendissant alors que la Femme d’expat se ternit. C’est la même aventure pourtant ils ne la vivent décidément pas de la même façon.

woman-1246571_960_720.jpg

La Femme d’expat peine à écouter son mari car elle est jalouse. Elle envie son poste, la reconnaissance sociale qu’elle n’a plus et les tas de mails dans ma boite. Elle commence à trouver le quotidien dur et s’apitoie sur son sort, se confie à son mari car c’est un peu la seule oreille autour d’elle. Elle est encore trop fière pour se confier aux autres femmes et puis comme elle n’est pas bien dans ses baskets, elle ne diffuse pas vraiment d’ondes positives susceptible d’attirer les gens autour d’elle

Son mari au début patient, montre quelque signe d’agacement devant la complainte et les pleures. Face à cette réaction la Femme d’expat se renferme car si elle perd son mari après avoir tout laisser, ce serait juste tout perdre. Le dialogue se rompt un peu.

Là-bas en Europe tout le monde la pense au top dans sa villa à part sa mère a qui elle a confié que les choses n’étaient pas si rose. Pour les autres, trop fière, la Femme d’expat cultive cette image de prétendue vie de rêve publiant sur Instagram ou Facebook des paysages de rêve et des barbecues au bord de la piscine. C’est vrai qu’il n’y a pas de problème matériel et financier, bien que l’argent soit celui de Monsieur, mais il y avait un problème plus important, la Femme d’expat se  sent vide et accessoire. Elle n’a plus l’impression d’être une individualité mais juste la femme de Monsieur. Elle qui prône l’indépendance, et la réussite de la femme, cela lui devient insupportable de n’être qu’une ombre.

Physiquement elle commence à montrer quelque signe de faiblesse, tombe un peu malade. C’est une bonne excuse pour justifier son isolement. Il faut dire qu’en Afrique, même dans une capitale il n’y a pas de place pour la solitude . On ne peut pas errer dans la ville anonymement et regarder les gens autour de nous. Non tu es blanche, tu ne peux te déplacer qu’en 4X4 dans le brouahah de la ville.

La Femme d’expat persévéra devant faire des sacrifices sur ses convictions, ses prétentions salariales. Essoufflée, elle rentrera en France pour se préserver mais vivra chaque retour comme un coup assené dans les jambes. Elle le fera car elle aime son homme, sa famille et que même si elle rentre qu’est ce qu’elle fera. Il faudra se reconstruire une confiance, une estime, affronter le regard des autres et tout recommencer a zéro ?

bird-cage-402205_960_720

Fatiguée et en manque de ses proches, son Mari lui suggérera quelques vacances en France histoire de prendre un nouveau souffle mais ces vacances sont compliquées car bien que la Femme d’expat a besoin de ses proches, elle n’a pas envie de raconter ce qu’elle ressent vraiment au fond d’elle, simplement parce que les gens ne comprendraient pas. Le retour au pays d’expatriation est brutal, tellement brutal qu’il effacera tous les bienfaits de ces vacances.

Se pose alors plusieurs options: la femme d’expat craque littéralement, elle peut aussi décider de quitter son mari car elle ne se sent plus vraiment de points communs avec cet homme qui se désintéresse de son sort ou alors, dernière option, elle persévère et se bat car cette expatriation est une épreuve qu’elle va surmonter.

Mon constat est terrible mais je pense que cette phase de déprime est nécessaire dans le parcours dans la Femme d’expat pour trouver sa place.

Si la Femme d’expat est « costaude » elle redoublera d’énergie, de créativité et puisera dans des ressources inconnues jusqu’alors, pour avoir de nouveaux projets et se raccrocher à sa force de vie. Si la Femme d’Expat se trouve pas de travail, elle prendra des cours en lignes, deviendra une splendide sportive, s’impliquera dans une ONG, se découvrira des talents créatifs ou deviendra entrepreneuse.

Finalement l’expérience se montrera profitable a la Femme d’expat et c’est son Mari qui s’intéressera à ce qu’elle fait timidement derrière son épaule. Elle aura eu le temps comme jamais de savoir qui elle est, d’apprivoiser les multiples facette de sa personnalité.

Après cette expérience , elle se saura téméraire et résiliente comme elle ne se serait jamais pensée. Cette expérience restera en elle et la distinguera toujours des autres femmes désormais.

Néanmoins la Femme d’expat ne peut vivre éternellement cette vie de substitution et elle voudra un jour ou l’autre rentrer. L’expatriation est, à mon goût, une belle expérience de vie si elle ne dure pas éternellement et que chacun parvient a y trouver son compte.

Nombreuses sont les femmes d’expat qui se tournent vers un blog pour partager leur expérience parmi lesquelles Mathilde à Bangkok avec My taylor is an expat ou Caroline à Istanbul avec La vie d’expat en dessin.

 

Publicités

3 réponses sur « Femme d’expat’. »

  1. Je ne suis pas femme d’expats, dans le sens où pour nous l’ installation au Rwanda est à priori définitive. On est venu à deux avec un projet de création d’entreprise. Le Rwanda c’est aussi le pays d’origine de mes grands-parents.C’est donc un pays que je ne connaissais pas du tout mais dans lequel je me sens aussi, de plus en plus, chez moi. Mais malgré ça , j’ai traversé comme toi des phases difficiles au début. Je devais faire le deuil de mon ancienne vie, je savais que plus rien ne serait comme avant et que cette étape était cruciale et définitive dans mon cas.

    J'aime

    1. Merci pour ton message. Je ne connais pas le Rwanda mais j’imagine un peu…
      Le fait d’avoir une échéance à mon séjour ici m’aide énormément à apprécier le Togo… Alors c’est sur que ca doit être une autre histoire quand c’est pour la vie 🙂
      Néanmoins je suis sûre qu’avoir un projet commun avec votre mari est un atout de taille pour la réussite de votre expatriation car chacun joue un rôle et vous êtes sur un pied d’égalité. Je pense sincèrement que ce genre d’expatriation est bien plus saine pour le couple. Bonne chance à vous deux dans la création de votre entreprise!

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s