Je ne suis plus fumeuse. J’ai encore du mal à le réaliser tellement ma relation avec la cigarette était fusionnelle.

Mon expérience

Je fumais environ un peu plus de la moitié d’un paquet par jour pour une journée ordinaire. S’il y avait une fête ou un événement tragique on peut doubler le chiffre aisément. Même si c’est absurde, j’ai aimais être fumeuse, j’ai aimé car je trouvais cela poétique et rebel quelque part.   C’est vrai après tout si on enlève Gainsbourg ses cigarette il n’est plus Gainsbourg.  Même au cinéma, vous verrez c’est dingue la puissance des scènes où un personnage s’allume une cigarette. Aussi, de nature impulsive, j’avais vraiment le sentiment que çà me calmait

J’ai fumé presque dix ans de façon insouciante. Tout ça a commencé à la fin du collège pour frimer devant les copains et copines et cela ne s’est jamais plus arrêté. A l’époque un paquet valait 20 francs ce qui ne me rajeunit pas. Il y a une période où je maitrisais encore ma consommation de cigarettes, j’arrivais a ne pas fumer pendant quelques semaines sans difficulté…

Je n’avais pas besoin de me cacher car mes parents avaient la philosophie suivante: « quitte à fumer on préfère que tu le fasses devant nous plutôt qu’en cachette », ils n’avaient pas tord. Dans tous les cas je l’aurai fais. Il espéraient en silence que ça me passerait. La cigarette a donc été ma copine au lycée et puis à l’Université et encore au début de ma vie active. Chaque pause entre les cours était synonyme de cigarette. Je me souviens aussi de ces soirée ou désespérée je tournais dans la ville pour trouver un tabac ouvert. Je me souviens de la moiteur de ma peau et de l’odeur de mains aussi.

Le déclic

Et puis vers 22/23 ans j’ai commencé à sentir la cigarette comme un fardeau. J’étais fatiguée et très vite essoufflée. Je me lever le matin la gorge complétement déshydratée et avec un mal de tête tonitruant.

Aussi la cigarette et la féminité ne font pas bon ménage. Sentir une odeur de tabac dés le matin n’a rien de glamour et en plus de cela, la peau est une des premières victimes du tabagisme.

Pour ce qui est la maison, je n’avais jamais pris l’habitude de fumer à l’intérieur car cela m’indisposait et que les animaux de compagnie sont très fragiles au tabagisme passif.

Néanmoins j’avais envie de me débarrasser de cette sale habitude qui me pourrissait la vie. J’ai essayé de diminuer mais ça ne durait jamais plus de quelques jours, il suffisait que je subisse un peu de stress au travail ou dans ma vie personnelle pour reprendre de plus belle.

Comment j’ai arrêté?

J’ai donc décidé d’utiliser des méthodes pour m’aider:

La première fois que j’ai tenté sérieusement d’arrêter j’ai essayé les patchs Nicorette. Le bilan est assez catastrophique, j’avais toujours envie de fumer , du coup je fumais en ayant le  patch. Échec cuisant.

Lorsque j’étais encore en France je suis allé voir un hypnotiseur. Je n’ai pas été trop convaincue par la séance mais il est vrai que le soir même j’avais un barbecue avec des amis et je n’ai pas pensé à la cigarette.

L’hypnotiseur m’avait averti que si je portais a nouveau une cigarette à ma bouche c’était comme si je disais à mon libre arbitre  » Okay, je suis d’accord pour à nouveau fumer. » Ça n’a pas loupé, une dizaine de jours plus tard je clopais comme auparavant.

S’est ensuite suivi une période intense entre mon examen d’avocate et mon déménagement en Afrique . Cela ne correspondait vraiment pas à un moment stable et tranquille me donnant l’opportunité d’arrêter… Arrivée en Afrique ou le prix du paquet oscille entre 50 centimes et 1euro 50 et ou les verres en terrasses sont plus que courants, cela s’avérait un défi d’une taille trop importante pour moi.

Lors d’un retour en France,  je me suis acheté La méthode simple pour en finir avec la cigarette d’Allen Carr dans un magasin à la gare Montparnasse. De retour au Togo, nous lisions, avec mon copain fumeur aussi, 1 ou 2 chapitres le soir. Je trouvais la philosophie du livre très bonne et j’en garde encore des idée très marquantes notamment l’idée que seuls les non fumeurs sont libre. Le livre est néanmoins très fastidieux car répétitif mais Allen Carr assure que cela est voulu pour que la méthode fonctionne. Bref nous ne sons pas arrivé jusqu’au bout… d’autant plus que mon chat s’est attaqué au livre qu’il a déchiqueté avec ses dents.

Je finissais par être énervée et déçue de moi même de ne pas parvenir à m’émanciper d’un truc aussi bête de la cigarette. Je faisais beaucoup de sport , j’étais devenu végétarienne, pourquoi je n’arrivais pas a avoir la même volonté pour arrêter de fumer?!

Au travail j’avais un seul collègue fumeur à mon étage qui était un peu dans la même perspective que moi: voulant arrêter mais n’y arrivant pas. Un jour ce collègue a eu un soucis de santé à la gorge et a été rapatrié en urgence dans son pays. De là au travail nous nous étions promis que lorsqu’il reviendrait nous cesserions de fumer par solidarité. C’était une période calme, détendue , propice à l’arrêt.

Voilà comment j’ai arrêter. Je ne saurais même pas l’expliquer car à peine quelques tensions la première semaine, cela a été facile.

Bien sur cela n’engage que moi car chacun est différent, mais en ce qui me concerne voici les ingrédients qui m’ont permis de réussir à arrêter:

  • Vouloir vraiment arrêter et se débarrasser de la cigarette.
  • Avoir une période calme et sans tensions en perspective. Si vous avez des exams, des problèmes de couples, des déménagements, trop de boulot… mieux vaut attendre un peu une accalmie.
  • Trouver de multiples occupation pour ne pas penser. Plus vous êtes occupé moins vous y penserais donc tout est bon : travailler, cuisiner, faire du sport, arranger la maison, se trouver un projet perso…
  • Si votre conjoint est fumeur, il est préférable qu’il arrête aussi. Je n’aurai jamais réussi à arrêter si mon copain avait continuer à coté de moi. En plus de cela c’est un leitmotiv, quand l’un a une baisse de motivation l’autre prend le relais pour l’encourager.
  • Ne pas côtoyer de fumeurs pendant un mois environ et donc ne pas sortir en soirée. C’est simple, nous sentions que si nous sortions avec des fumeurs, cela ferait échouer notre démarche donc pendant un peu plus d’un mois nous ne sommes simplement pas sorti… C’est un peu une mesure anti sociale mais nos amis l’ont bien compris et bizarrement cela n’a pas été un si gros sacrifice que ça car nous nous épanouissions juste différemment.
Comment je me sens désormais?

Au top! Tout simplement. En arrêtant de fumer j’ai eu un trop plein d’énergie absolument hallucinant. Il fallait que je bouge tout le temps, que je sois en activité permanente. Donc j’ai augmenté mes sessions de sport: club de gym, course, natation , piscine… De plus mes performances en sport devenait vraiment meilleurs surtout au niveau de l’endurance.

Faire du sport m’occupe l’esprit, me défoule mais également m’a permis, je pense aussi, de ne pas prendre de poids  suite à l’arrêt de la cigarette. Car spontanément arrêter de fumer donne envie de se tourner vers les sucreries donc il ne faut pas abuser.

Mon sommeil était meilleur et j’avais l’impression d’être moins encombrée dans mes voies respiratoires et d’avoir du tonus dès le réveil.

J’étais et je suis toujours vraiment stupéfaite du changement qu’a provoqué l’arrêt de la cigarette sur mon corps et mes habitudes.

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

4 réponses sur « Mes conseils pour arrêter de fumer »

  1. Félicitations pour ton arrêt du tabac 🙂

    Je n’ai jamais fumé mais j’ai vu les dégâts que ça a causé autour de moi.
    Le compagnon de ma mère a fait un infarctus à cause de ça, c’est ce qui l’a fait arrêter.
    Ma tante est décédé d’un cancer du poumon qui s’est généralisé.
    Et le père de mon conjoint est décédé il y a 3 semaines d’exactement la même chose que ma tante.

    Tout ça ne me donne pas envie de commencer ! Ma vie se passera toujours sans cette saloperie.

    J'aime

      1. C’est vrai que c’est quand même dur d’en rester éloigné car à un certain âge c’est quasiment une mode et si tu ne fumes pas on ose se moquer de toi. Alors que ça devrait être l’inverse !

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s